Fiche: le magnésium et notre santé

le magnésium et notre santé
Source: www.macroeditions.com

Notre organisme représente, en partie encore, un arbre dont les racines sont l’intestin.

Pour comprendre d’où viennent les bienfaits du magnésium, partons précisément de cette image.

Lorsque l’état de la flore bactérienne intestinale est altéré, les nutriments nécessaires n’atteignent pas les branches (les organes).


Mais dès que la flore bactérienne intestinale absorbe du magnésium sous forme de complément, celui-ci nous permet de contrer et de neutraliser la toxicité qu’elle produit. Un phénomène particulièrement flagrant, lorsque l’on fait usage à long terme de chlorure de magnésium, concerne le fait, comme l’écrivait en 1944 le Dr Pierre Delbet, que l’odeur des selles disparaît ou devient bien plus supportable, ce qui laisse supposer qu’il a eu un effet bénéfique. Des observations ultérieures en la matière relèvent de Rodale : « Je me mis à utiliser le magnésium et, pendant huit mois, je n’eus recours à d’autres traitements ni n’apportai d’autres changements. De cette façon, l’on peut bien en comprendre les effets avant de le recommander à d’autres. Une semaine était à peine passée, exactement comme le prévoyait Delbet dans ses écrits, que l’odeur des selles s’améliora considérablement. Un an auparavant, mes selles avaient été extraordinairement malodorantes, j’avais modifié mon alimentation (absence de lait, réduction notable des fromages et du sucre raffiné) et l’odeur de celles-ci était devenue un peu plus supportable. À présent, avec l’utilisation de chlorure de magnésium, j’ai fait un pas de plus en avant et je dirais que la neutralisation de l’odeur des selles est aboutie à 99,4 %. »

Si nous devons expliquer pour quelles raisons nous pouvons tirer avantage du magnésium, il nous faut également parler de son rôle de soutien du système endocrinien. Glandes surrénales en difficulté, pancréas perturbé, production déséquilibrée des hormones thyroïdiennes, tous représentent des états normaux pour la population d’aujourd’hui. Ce déséquilibre des fonctions endocrines entraîne une production excessive d’insuline, ou il peut arriver aussi, à l’inverse, que des baisses de productions hormonales prennent la mauvaise direction. Il suffit de penser au syndrome prémenstruel et au rôle thérapeutique que tous les endocrinologues attribuent au magnésium.


La supplémentation en magnésium est considérée, à raison, comme la mesure la plus efficace pour aider les patients. Le magnésium constitue l’un des rares traitements qui rétablit, dans une certaine mesure, le fonctionnement des glandes surrénales et rééquilibre ainsi la production d’insuline. Beaucoup, dans le secteur de la santé et du fitness, reconnaissent que l’excès d’insuline active ou aggrave toutes les maladies du monde.


Alors merci, cher magnésium, de rétablir au moins en partie les fonctions de nos glandes surrénales. Mais il existe encore une autre justification possible aux effets bénéfiques du magnésium, citée ici en troisième place de notre liste même si beaucoup reconnaissent qu’elle est la plus importante pour les malades. Nous sommes aujourd’hui exposés à des doses toxiques de métaux lourds et de poisons qui perdurent au fil des ans. Et ces ions toxiques, en y regardant d’un peu plus près, conduisent à long terme au collapsus des systèmes enzymatiques les plus sensibles de la personne exposée. Il s’avère en fait que le magnésium est l’élément essentiel dans l’activation de 90 % des enzymes qui assurent notre santé et notre activité. Des enzymes qui fonctionnent correctement sont synonymes de meilleure digestion, bonne humeur, performances mentales et physiques satisfaisantes.

Dans le passé, nous avons connu à une époque le terrible béribéri, qui engendra de tout. L’on pouvait à peine croire qu’une telle pléthore de symptômes dût être identifiée comme une seule et même maladie. Le mystère demeura pendant quelques siècles, puis vint l’homme qui affirma que le manque de vitamine B1 était en cause ; et il se passa encore un certain temps avant que les autres ne le croient. Par la suite, d’autres courageux savants servirent l’humanité pour lever le mystère de la pellagre. Ils auraient découvert qu’il n’existait qu’une seule clé pour débloquer les états psychophysiques des patients souffrant de pellagre, et qu’il s’agissait de la supplémentation en vitamine B3.


Nous nous trouvons aujourd’hui à l’ère de la carence en magnésium : excès d’insuline, niveaux de toxicité constamment faibles, démagnétisation des sols et autres pratiques nuisibles du monde agricole, glandes surrénales en stress permanent et certaines habitudes alimentaires particulières, comme l’absorption de café ou d’antibiotiques, évoluent tous dans la même direction, qui consiste à enflammer la cellule et à l’appauvrir en magnésium.

Comme vous le verrez dans le livre « Magnésium» (Macro Editions – juillet 2013), la carence en magnésium, jusqu’ici ignorée par un système thérapeutique trop centré sur les nécessités des colosses pharmaceutiques, a été dénoncée par d’éminents professeurs d’université.

Magnésium

Magnésium

Lorenzo ACERRA
Macro Éditions

  • Prix éditeur: 6,95 €
  • Prix: 6,60 €
  • Économisez: 0,35 € (5%)
Comment réintégrer ce minéral aux vertus salutaires

Ce manuel indispensable vous présente toutes les propriétés thérapeutiques du magnésium, pour jouir d’un esprit et d’un corps légers, sereins et éternellement ...

recherche

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

NOUVEAUTE MACRO

E-BOOK MACRO

CATALOGUE MACRO

auteur a l'affiche

editeur a l'affiche

Nos collections Macro Éditions :

Art de Cuisine | Développement Personnel | Nouvelles Pistes Thérapeutiques | Science et Connaissance | Vérités Cachées | Savoirs Anciens | Macro Junior | Le Jardin d'Ève | Nos E-books

© 2007 - 2016 Macro Livres
by Nimaia & Gruppo Editoriale Macro