Auteur : Daniel VANHOVE

Daniel VANHOVE

Daniel Vanhove a une formation en psychopédagogie. Bénévole à l’Association belgo-palestinienne de Bruxelles, il a participé à la formation et à la coordination de Missions Civiles d’Observation en Palestine. Daniel Vanhove a encadré une trentaine de délégations et en a accompagné huit sur le terrain, entre novembre 2001 et avril 2004. Son témoignage a fait l’objet du livre « Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes ». Daniel Vanhove est aussi l’auteur de « La démocratie mensonge».

Après un voyage effectué dans la bande de Gaza en 2002, dans le cadre des Missions civiles d’observation, Daniel Vanhove écrivait :

" (...) nous traversons les centaines de mètres séparant le poste frontière d’Israël avec celui de la Palestine. Un no man’s land qui fait froid dans le dos. Présence militaire israélienne de toutes parts. Barbelés, guérites de surveillance, miradors, fusils-mitrailleurs, postes blindés, jeeps et tout ce fatras nauséeux qui attestent qu’ici, des individus jouent à la guerre.

Où est l’ennemi ? Mais partout, voyons ! Partout puisque tout Palestinien est un terroriste en puissance, dans la tête des malades qui dirigent l’Etat d’Israël.

En fait d’ennemi, on ne rencontre que des populations exsangues, asphyxiées économiquement et psychologiquement. Des populations terrorisées par les exactions d’une armée bien souvent livrée à elle-même. Des femmes et des enfants qui vaquent au plus urgent, s’approvisionner en nourriture pour la famille. Des jeunes gens qui errent dans les rues. Sans possibilité de se rendre aux cours et qui, ici et là forment de petites bandes, sans perspective d’avenir. Qui égrènent le temps à longueur de journée. No future ! Et des hommes épuisés. Qui sentent avoir perdu toute dignité aux yeux des leurs. Des hommes pour la plupart prostrés, hagards, habillés de vêtements râpés. Des hommes sans boulot. Ce qui entraîne une paupérisation de plus de 80% de la population vivant avec moins de 2 € par jour.

Voilà l’ennemi d’une armée suréquipée, dont il faudrait surtout parler comme d’une armée ravagée de haut en bas, par une paranoïa sans égale !

Le choc d’entrée dans la Bande de Gaza est toujours aussi fort. Etendues dévastées par les incursions des chars, fragile réseau de routes dans un état désastreux, nombreuses traces d’incendies et bidonvilles épars où tentent de s’organiser le reste de vie démantelée de familles qui ont tout perdu, suite aux attaques d’une armée qui ne s’embarrasse pas de broyer des vies innocentes. Tout ici, n’est que désolation. Et c’est à l’encontre de cette désolation-là que les soldats s’acharnent encore. A croire que tant qu’il restera une pierre sur l’autre, cette armée de massacres déploiera ses batteries pour en venir à bout. Un cauchemar, Gaza ! A la nuance, qu’il s’agit d’une sinistre réalité où survivent des familles décimées. Désolation, désolation ! - Daniel Vanhove.

Daniel Vanhove est donc très engagé dans la protection des droits des palestiniens.
Il dénonce dans ses livres et articles l’hypocrisie des gouvernements occidentaux :

«  A l’observation de ces faits, un constat s’impose : contrairement à ce que d’aucuns affirment, tant que nos pays dominants agiront de la sorte, ils perdront à chaque fois un peu plus de leur crédibilité. Et il convient de le dire et le répéter : la justice n’est pas une matière que l’on négocie. Accepter (presque) sans broncher que la situation dramatique perdure en Palestine, et dans le même temps, pousser des cris d’orfraie lors d’une prise de parole – appréciez la différence de situations – c’est vraiment tomber dans l’absurde, pour ne pas dire le ridicule!

Hélas, il faut bien constater que nos diplomaties en sont-là. Idéologiquement incapables de revenir à plus de justice et d’équilibre dans le monde, elles s’entêtent à poursuivre par tous les moyens, leurs tentatives de domination planétaire sur les plus démunis.

Sachant l’importance médiatique dans nos pays d’une mise en scène bien orchestrée, nos diplomates s’en sont donc allés, sans  compter la grotesque  petite déclaration de chacun à l’attention de son électorat national… Triste spectacle. Lamentable hypocrisie. Comme toujours ! Et d’aucuns, ici, de se précipiter dans la brèche pour en remettre une couche, et fondre bec et ongles sur le président iranien pour ses propos…

Ce sont d’ailleurs bien souvent les mêmes caciques de l’ordre établi qui dans le même temps, défendent au nom de la liberté d’expression, les caricatures du prophète, mais dénoncent le danger qui menace nos sociétés éclairées, pour quelques panonceaux bricolés à la hâte dans une manifestation de rue, quelques jeunes filles voilées ou quelque liste électorale assimilée grossièrement à un relais du Hamas ou du Hezbollah à Bruxelles… » - Daniel Vanhove (source :  http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Daniel_Vanhove.250409.htm).

La démocratie mensonge

La démocratie mensonge

Daniel VANHOVE
Oser Dire

  • Prix éditeur: 17,00 €
  • Prix: 16,15 €
  • Économisez: 0,85 € (5%)
Terrorisme, mondialisation, liberté, droit d'ingérence... ces prétextes qui nous arrangent !

Comment rester confiant en notre modèle de société présenté comme exemplaire, quand il gaspille en un peu plus d'un siècle au profit de quelques privilégiés, ses ...

recherche

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

NOUVEAUTE MACRO

E-BOOK MACRO

CATALOGUE MACRO

auteur a l'affiche

editeur a l'affiche

Nos collections Macro Éditions :

Art de Cuisine | Développement Personnel | Nouvelles Pistes Thérapeutiques | Science et Connaissance | Vérités Cachées | Savoirs Anciens | Macro Junior | Le Jardin d'Ève | Nos E-books

© 2007 - 2016 Macro Livres
by Nimaia & Gruppo Editoriale Macro